Scénarios hypothétiques: qui gagnerait les élections américaines – Barack Obama (2008) contre Donald Trump (2016)?

Je pense qu’Obama gagnerait par une large marge. Vous devez vous rappeler tous les avantages qu’il avait en 2008: il était jeune, intelligent, articulé et menait une campagne historique. Il menait également une campagne très positive basée sur “l’espoir et le changement” à un moment, comme aujourd’hui, où les électeurs avaient soif d’une direction différente. De plus, parce qu’il était un démocrate libéral, Obama a reçu une couverture presque uniforme dans les médias grand public, avec très peu d’examen de son bilan limité. Sans le recul, Obama est un choix populaire pour tous, sauf les républicains teints dans la laine.

Trump, d’autre part, a une histoire beaucoup plus longue aux yeux du public, ce qui coupe dans les deux sens: certaines personnes l’aiment, tandis que d’autres sont fatiguées de son acte. Il a également une personnalité plus combative et négative, qui coupe de la même manière dans les deux sens. Et enfin, parce qu’il n’est pas démocrate et parce que certains de ses points de vue sont très offensants pour ceux qui contrôlent les médias, Trump est assuré de faire examiner sa longue histoire et ne devrait pas recevoir de couverture positive.

Tout comme lors des élections en cours, il ne fait aucun doute que Trump aurait une solide base de popularité, en particulier avec le type d’électeurs qu’Obama a affirmé “s’accrocher amèrement aux armes à feu et à la religion” lors d’une collecte de fonds à San Francisco dont il ne savait pas qu’il était enregistré. . Mais il est douteux qu’il pourrait attirer une coalition suffisamment large pour battre Obama 2008, qui a bien fait même dans les États historiquement républicains.

Réponse courte:

Clinton bat Trump d’environ 5 points par moyenne du RCP (45-40). Obama est plus populaire que Clinton auprès des démocrates, plus populaire auprès des indépendants et non moins populaire auprès des républicains.

Obama battrait Trump.

Longue réponse:

La partie intéressante de cette question n’est pas de savoir si Obama battrait Trump ou non, mais de combien plus ou moins que Clinton bat actuellement Trump?

Le fruit bas est le vote du troisième parti. Avec Obama dans la course au lieu de Clinton, le 2,5% de Jill Stein devient le 0,5% qu’elle a obtenu en 2012, faisant passer Obama de 45 à 47.

Actuellement, les votes de Gary Johnson (6,5%) proviennent à peu près également de Clinton et Trump. Nous pouvons donner la quasi-totalité de la moitié de Clinton à Obama, le portant de 47 à 50.

Maintenant, nous sommes dans un pays à deux chiffres et nous n’avons même pas touché les principaux groupes démographiques des deux principaux partis.

Pour résoudre ce problème, nous devons examiner les principaux changements démographiques qui se sont produits entre 2012 et 2016 et demander s’ils s’appliqueraient toujours si Obama remplaçait Clinton. Voici les deux changements majeurs à noter.

Clinton s’en sort nettement mieux qu’Obama en 2012 avec des femmes et des blancs républicains titulaires d’un diplôme universitaire. Cela est presque certainement entièrement dû à leur dégoût pour M. Trump.

Trump fait beaucoup mieux que Romney en 2012 parmi les Blancs sans diplôme universitaire. Cela est presque dû en grande partie à l’attrait de Trump, mais aussi à leur dégoût (en particulier les hommes) pour Hillary Clinton. Je suppose que ce changement aurait toujours eu lieu, mais pas dans la mesure où il l’a actuellement. Obama augmenterait probablement sa marge aux dépens de Trump, nous portant de 50 à 40 pour dire 51 à 39 ou 52 à 38.

C’était amusant, mais cela ne devrait pas être sorcier. Obama est un président populaire à 2 mandats avec une cote d’approbation de 57% et Trump est le candidat du parti le moins populaire depuis qu’ils ont commencé à suivre. Une victoire de 12 ou 14 points ne serait pas hors de question.

Merci pour l’A2A. C’est difficile à dire à cause d’un fait: la campagne de 2016 de Trump en est à ses débuts.

Ils ont tous deux activé des populations qui avaient une très faible représentation des électeurs: Barrack Obama – milléniaux et Donald Trump – des blancs de classe ouvrière et leur ont adapté un message.

Barack Obama avait un slogan absurde “Hope & Change” et Trump en a un tout aussi vague “Make America Great Again”

Obama a eu les médias qui l’envahissent depuis le premier jour. Ils ont refusé de signaler ses nombreuses gaffes et l’ont décrit comme un centriste. Ils ont constamment interviewé son personnel de campagne comme s’ils étaient impartiaux.

Trump sait comment travailler avec les médias même si les individus qui le composent lui sont assez hostiles.

Dans les primaires et les caucus, ils ont tous deux enregistré des taux de participation record.

Obama a eu une opération de données de pointe qui a stocké des données sur leurs électeurs potentiels et les a motivés à se rendre aux urnes. Ayant moi-même fait du marketing de base de données dans la région de Chicago, j’ai travaillé avec plusieurs personnes de l’équipe Obama et leur fonctionnement était de première classe. Ils avaient assez de temps et d’argent mais surtout assez de talent pour bien faire ce travail et cela a payé beaucoup de temps. En 2012, Romney a en fait gagné des indépendants, mais les démocrates se sont avérés si nombreux pour Obama que cela n’avait pas d’importance.

La question est: Donald Trump aura-t-il ce type d’opération? Je n’en ai aucune preuve, mais Donald Trump est un homme d’affaires et, surtout dans le domaine des casinos / hôtels / divertissements, les affaires dépendent exactement de ce type d’opération. Donald ne l’ignore pas, même si je ne l’ai jamais entendu en parler. Son opération se déroule dans une section complètement différente du pays et je n’ai aucune information à ce sujet. S’il construit une opération de grade A, ce serait une course serrée entre Trump 2016 et Obama 2008.

Pas de compétition. Obama. Il a les qualités diamétralement opposées qui sont les plus grandes chutes de Trump.

Obama apparaît comme doux, humble, gentil et respectueux. Son attitude atténuée cache un intellect astucieux et pointu. Il est agréablement articulé, il ne se laisse pas aspirer et rétorque avec une réaction de secousse au genou.

Si vous jetez Hilary dans le mélange, une élection à 3, c’est toujours Obama, haut la main.

Tous les sondages et experts disent que Trump perdrait lourdement contre n’importe quel démocrate à l’exception de Clinton. Soit dit en passant, ils disent également que Clinton perdrait lourdement à tout républicain, sauf Trump. Les deux parties ont réussi à désigner leur pire candidat cette année; malheureusement, l’un d’eux s’en sortira.

Soit dit en passant, Obama ne pourra plus jamais se présenter aux élections présidentielles, ayant été élu deux fois à ce poste, à moins que nous ne modifiions la Constitution (22e amendement).

Je pense que la réponse est assez évidente: Obama. ! Je donne une réponse très simple, je sais. Mais Donald n’aurait aucune chance contre Obama, compte tenu tout d’abord du niveau d’éducation. Trump n’est pas un candidat sérieux et même avec le faible niveau que le GOP nous a déjà présenté, on n’a pas besoin d’un QI élevé pour comprendre qu’un président de Trump va rendre l’Amérique terrible et ridicule. Permettez-moi d’ajouter un peu d’humour noir: 3 désolé mais c’est un cas drôle

Barack Hussein Obama à mes yeux est le vainqueur.

Certes, je suis un peu biaisé, après tout, je méprise l’idée d’une présidence Trump mais … Mais il y a une chose 08 qu’Obama prévoit que Trump ne fait pas et c’est ce qui, je crois, est le facteur déterminant de sa victoire.

Espérer. Obama a fourni un espoir légitime et c’est cela qui lui fera gagner.

Merci pour l’A2A.

Allez-y, pas de concours.

Obama est le candidat le plus cool et le plus intelligent jamais parlé aux États-Unis, Trump est si mauvais que le décrire correctement garantirait que j’obtiens une interdiction de modifier, car j’ai eu une interdiction de modifier juste pour l’appeler un babouin (je faisais référence aux experts en comportement animal le caractérisant comme tel, mais n’a pas eu la possibilité de faire appel ou de réviser pour mieux expliquer avant de m’interdire).

Étant donné qu’Obama a battu un candidat républicain beaucoup moins imparfait, John McCain, en 2008; Je devrais deviner qu’il serait tout à fait un rouleau compresseur Trump si les deux étaient en tête-à-tête en 2016.

Cela mérite une réponse sérieuse et je ne suis pas un stratège politique. Je peux faire remarquer que la popularité de Trump semble être en réponse à l’approche réfléchie et visionnaire du président Obama en matière de gouvernement, qui semble avoir créé de l’impatience chez une grande partie de l’électorat. Cela semble également être une réponse à la stratégie obstructionniste des républicains élus au pouvoir à la Chambre et au Sénat pour résoudre le problème de l’impasse qui avait tout bloqué. Cela avait autant de sens que la popularité actuelle de Trump.

Je vous laisse avec une seule pensée: où pensez-vous que nous serions si Trump avait fait face à la crise financière de 2008?

Aucun républicain ne pouvait gagner en 08 ‘. Après l’administration Bush, même Ronald Reagan n’aurait pas pu gagner. De plus, Obama expulserait Trump dans un débat face à face.